7 pièces uniques

Aquarelle originale utilisée pour l'illustration du Petit Prince

Cette aquarelle originale, peinte par Saint-Exupéry sur une feuille de papier pelure Esleeck Fidelity Onion Skin pour illustrer le chapitre IV, a servi à l'illustration en noir et blanc de la page 24 de l'édition originale.
  UNI-001.gif

Contrat de publication du Petit Prince chez Reynal & Hitchcock

Contrat en anglais, imprimé avec inserts dactylogrphiés, relatif à la publication du Petit Prince, signé le 26 janvier 1943 à New York entre Antoine de Saint Exupéry, son agent littéraire américain William Becker et l'éditeur Reynal & Hitchcock.
  UNI-6a.gif

Edition du Petit Prince en anglais dédicacée par le Che Guevarra

PP-3939 est une première édition (fifth printing) dédicacée une première fois en 1947, puis en 1959 à l’époque de la révolution cubaine par Che Guevara à son ami Pancho Gamin. L’inscription datée du 4 septembre 1959 dit: "A través de tantos años de lucha, a mi amigo Pancho Gamin" ("Après de longues années de lutte, à mon ami Pancho Gamin").
 Dans sa biographie d’Ernesto Guevara, Pierre Kalfon évoque la lecture du Petit Prince par le Che en ces termes : "Enfermé un jour dans les toilettes depuis si longtemps que la compagnie commençait à s’en inquiéter, le Che était en train de lire Le Petit Prince. En sortant il s’est exclamé 'Lo leì de una cagada' ('je l’ai lu d’une chiée') dans le langage très direct qu’on lui connaissait".
  PP-3939_A.gif

Edition originale du Petit Prince en français dédicacée par Consuelo de Saint Exupéry

PP-1180, exemplaire no. 7190 de la première édition française, contenant une dédicace de Consuelo de Saint Exupéry:

Paul,
je cours toujours.
Mais les courants d'air dans votre planète me font peur.
Si une rose se met à courrir, elle perd tous ses petals...
Mais vous qui aimez Le Petit Prince, vous me donnerez des paravents.
A Valence, (Rêve de jardiniers des hommes)
Consuelo de Saint Exupéry
5 décembre 1947
  PP-1180_A.gif

Édition originale de Courrier Sud, dédicacée par Antoine de Saint-Exupéry

OW-113, édition originale de Courrier Sud, exemplaire du service de presse, avec un superbe et long envoi autographe signé à Henri Guillaumet:

"À Guillaumet, à qui je voudrais écrire la plus belle des dédicaces car il est le meilleur de mes amis. Car il y a longtemps que je l'ai adopté comme frère... Après avoir été son humble élève... (Te souviens-tu, Guillaumet, des conseils que tu me donnais un soir dans ta chambre, la veille de mon premier courrier ? J'étais un élève studieux. De temps en temps il y avait récréation et tu me faisais boire du porto. Je me souviens aussi d'un rhum qui coûtait trente-quatre francs le litre... Et que j'ai tout bu ! ). Ton vieil ami"
  UNI-5b.gif

Tapuscrit de la première traduction allemande du Petit Prince par Grete et Josef Leitgeb

Ce typoscript de Josef Leitgeb, datant de 1950, provient de la succession d'Ignaz Zangerle, écrivain et éducateur d’adultes reconnu d’Innsbruck et qui était un ami proche des Leitgeb. Sa fille Veronika Zangerle (Pointer-Zangerle par mariage à Salzburg), l’avait vendu à un collectionneur viennois. C’est l’épouse de ce collectionneur qui en a fait don à la fondation.

Les illustrations sont attribuées au peintre tyrolien Max Weiler qui connaissait les Leitgeb depuis les années 30 et qui avait également peint le portait du couple Zangerle.
  UNI-007.gif

Lettre autographe à Pierre Dalloz, résistant à Alger

Une des deux dernières lettres connues d'Antoine de Saint-Exupéry, écrite quelques heures avant sa disparition, retrouvée sur la table de sa chambre, le soir du 31 juillet 1944, par le capitaine René Gavoille, qui y procéda à l'inventaire. Ce fut lui qui se chargea de poster l'enveloppe libellée par Saint-Exupéry, à Alger, le 3 août 1944. Comme le racontera plus tard Pierre Dalloz, le pli qu'il reçut - portant l'adresse de Louis Joxe chez lequel il avait un temps trouvé refuge, et réexpédié par Françoise Joxe avec, au verso, un petit mot amical au crayon - contenait à la fois la lettre qui lui revenait et celle, aussi retrouvée sur la table de Saint Ex et destinée à Nelly de Vogüé, qu'il prit soin de faire passer à sa destinatrice par des voies détournées.
  UNI-003.gif

Page précédente